Long COVID – c’est quoi exactement ?

Au cours des derniers mois, différentes approches ont été adoptées pour essayer de définir le Long COVID. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié la première définition clinique officielle le 6 octobre 2021.

Définition

Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), « l’affection post-COVID-19 » survient chez des personnes qui ont eu une infection probable ou confirmée par le SARS-CoV-2. Les symptômes surgissent généralement trois mois après l’apparition du COVID-19, persistent au moins deux mois et ne peuvent pas être expliqués par un autre diagnostic.

Selon l'OMS, les symptômes peuvent réapparaître après un rétablissement initial du COVID-19 ou simplement persister après l’infection d'origine. Les symptômes peuvent apparaître par rafales ou revenir soudainement après ce que l'on pense être une guérison.

Selon l'OMS, il pourrait y avoir une définition spécifique pour les enfants.

 La définition de l'OMS est conforme aux propositions précédentes, par exemple de NICE ou de mediX Suisse, qui ont également été adoptées par l'équipe Altea. L'OMS souligne que la définition peut changer à mesure que de nouvelles informations émergent. L'organisation a l'intention de continuer à surveiller la situation afin d'identifier tout changement qui pourrait affecter la définition. Si les facteurs changent, l'OMS publie une définition mise à jour.

Terminologie

Il existe de nombreux termes pour désigner le Long COVID : Post-COVID Syndrome, PASC (post-acute sequelae of COVID-19) ou Long haul COVID. Cependant, l'OMS n'a pas voulu discuter du nom, mais a plutôt voulu se concentrer sur la définition du syndrome. Par conséquent, elle est restée sur le terme « affection post-COVID-19 », comme elle l'avait déjà suggéré en septembre 2020, sachant que les personnes touchées sont favorables à l'utilisation du terme « Long COVID-19 ». Altea continuera également à parler de Long COVID.

Selon la définition, différentes échéances déterminent s'il y a des effets à long terme. Altea utilise le terme « Long COVID » si les symptômes durent plus de 4 semaines et se base sur la définition britannique du NICE, auquel se réfère également le Ré­seaux de mé­de­cins suisse me­diX­­­. Le Long COVID dans cette définition est le terme générique pour une infection prolongée au COVID-19 et pour un syndrome déclenché par cette infection.

  • Infection COVID-19 aigue : jusqu'à 4 semaines 
  • Infection COVID-19 symptomatique prolongée : 4-12 semaines 
  • Syndrome post-COVID-19 : plus de 12 semaines 
  • Long COVID : tout à partir de 4 semaines

Syndrome

Contrairement à une maladie clairement identifiable, un syndrome est une combinaison de divers symptômes, dont on ne sait pas encore clairement comment ils sont liés et quelle est leur cause. Il est également possible qu’en parlant de Long COVID il s’agisse en réalité de plusieurs syndromes différents, et que certaines personnes souffrent d’un seul syndrome, et d'autres de plusieurs à la fois.

Les connaissances sur le Long COVID se développent constamment en raison de l'activité de recherche.

Altea suit ces développements et met régulièrement à jour ses informations pour refléter l'état actuel des connaissances.

Symptômes

Selon l'OMS, les symptômes les plus courants sont : la fatigue (épuisement), l'essoufflement et les troubles cognitifs (brouillard cérébral). De plus, les personnes touchées par le Long COVID signalent d'autres symptômes. Sur la base d'une enquête, Altea a actuellement résumé les différents symptômes dans 14 groupes. Vous pouvez trouver une description de tous les groupes de symptômes ainsi que des conseils et une assistance pour faire face aux symptômes dans la vie quotidienne dans les Vademecum de Altea.

Qui est affecté ?

Le Long COVID peut affecter tout le monde, non pas seulement les membres des groupes à risque ou les patients présentant une évolution sévère de la maladie. Même les personnes jeunes et en bonne santé atteintes d'une maladie COVID-19 légère et même les enfants peuvent soudainement être affectés par des symptômes parfois graves et durables après avoir survécu à l'infection. Pour les personnes hospitalisées, cependant, le risque de COVID long semble être significativement plus élevé.

 

 

[Mise à jour : Novembre 2021]

Selon l'OFSP (Office fédéral de santé publique), les conclusions suivantes étaient disponibles en octobre 2021 :

  • « Environ 20 % des adultes sont affectés par des effets à long terme du COVID-19 trois mois après les premiers symptômes de l’infection.
  • Environ une personne sur trois ayant connu une évolution grave et environ une personne sur six ayant connu une évolution modérée ou asymptomatique sont affectées par les effets à long terme du COVID‑19.
  • Parmi les enfants et les adolescents qui ont contracté le coronavirus, environ 2 à 3 % présentent des effets à long terme de la maladie.
  • On estime que les femmes sont deux fois plus concernées que les hommes. » (OFSP, Dernière modification 19.10.2021)
Woman On Armchair

Long COVID - que puis-je faire ?

Dans le Vademecum Altea, nous avons rassemblé des conseils vérifiés pour différents symptômes. Ceux-ci sont continuellement mis à jour et complétés. Cela vaut la peine d'y jeter un coup d'œil régulièrement !

Au Vademecum »

Où trouver de l'aide ?

Dans notre Annuaire, vous trouverez des cliniques, des médecins et des thérapeutes proposant des offres pour le Long COVID - triables par symptôme, canton et lieu de résidence.

Chercher un traitement »

Je voudrais dialoguer

L'élément le plus important d'Altea est l'échange. C'est pourquoi nous avons mis en place un Forum où les personnes concernées, les proches, les médecins et les chercheurs peuvent échanger des informations. Vous aussi, vous pouvez y participer !

Au Forum »